Vampire's world

Bienvenue dans le monde des vampires et autres monstres étranges...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -15%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
849 €

 

 Seiryo, la maison

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeJeu 18 Mar - 23:25

Seiryo rentrait chez lui après une dur soirée à recevoir des cou, puis se faire sauver par une jeune femme qui était bien particulière...elle n'était pas humaine? Peu importe, pour lui, elle était belle et bien quelqu'un de normal! Elle n'était pas hostile, bien au contraire et s'inquiétait pour lui. Mais par dessus tout, Sawako, comme elle se nommait, l'aimait depuis bien longtemps. Elle le lui avait dit et il se trouvait que pour lui, une étrange sensation venant du fond de son cœur c'était pareil, il l'aimait et depuis...pas mal de temps apaprement, comme une destinée ddéjàgraver.

Sawako l'aidait donc à rentrer chez lui. Elle avait accepter de rester avec lui à la maison. Il avait aussi dit qu'il se reposerait une fois la bas s'ila rrivait à tenir jusque la. Bien entendu, lui voulait profiter de sa présence, même dans son état lamentable. C'était important pour lui. Ils arrivèrent devant la maison et Seiryo avait de plus en plus de mal à tenir, il marchait même les yeux fermer guider par Sawako...mais restait éveiller, il se battait pour ça.

Il avait déjà les clé en main, comme s'il craignait de ne plusa voir la force de se battre contre lu même, de l'appelle du sommeil. Mais il tenait vraiment à s'endormir dans les bras de Sawako. Sa détermination était pour le moment assez forte pour résister longtemps...mais il allait pas tarder à tomber.

Pour être sur que la porte s'ouvre, il alla chercher l'autre main de Sawako, la caressant tendrement au début pour lui donner doucement et assez discrètement les clé, les mettant dans sa main. Il se doutait qu'elle n'avait pas besoin de clé pour entrer, mais ce serait mieux de ne pas avoir de porte à réparer ou d'autre chose du genre. Rien que d'y penser, cela le fit sourire. Il se rendait compte de ce qu'elle pouvait faire ent ant que vampire. Cela devait tout de même avoir ses avantages comme ses désavantage.

Enfin, son piti combat était de vaincre le sommeil pour le moment et avoir ce qu'il voulait.

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeJeu 18 Mar - 23:36

Sawako marchait silencieusement, profitant de la présence de Seiryo qui semblait lutter de toutes ses forces, ce qu'elle trouvait un peu fou. Mais c'était après tout comme ça qu'elle l'aimait, son humain. Ils avaient marché longtemps, lentement pouri finalement arriver devant la porte.

Sawako avait senti qu'il glissait la clé discrètement dans sa main. Elle sourit, ça lui éviterait quelques ennuis, ou bien de devoir passer par une fenêtre ce qui serait délicat. Elle aurait aussi pu le fouiller. Mais c'était mieux ainsi.

Il lui était arrivé pas mal de choses bien étranges ce soir, alors un peu de normalité, de calme et de civilité ne pouvait pas lui faire de tord. Elle caressa doucement sa main du pouce avant de le lacher et de mettre la clé dans la serrure pour ouvrir la porte. Elle entra dans la pièce et préféra ne pas allumer la lumière, piur éviter d'être soudainement éboulis...

Elle n'avait pas remarqué le sourire qu'il avait eu juste avant, elle était un peu trop pensive pour cela. Elle se dirigea simplement vers le canapé où elle l'alongea en restant près de lui.


- Toujours en vie?

Son regard était plus tendre qu'il ne l'avait été, elle avait un léger sourire. Elle attendait sa réponse tout en la connaissant déjà, mais peut-être aurait-elle droit à une petite remarque supplémentaire, après tout il avait le don de la surprendre malgré qu'elle le connaissait bien. Elle devait encore appeler le médecin en plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeJeu 18 Mar - 23:53

Seiryo s'allongea sur le canapé et soupira. Sawako n'avait pas allumer la lumière, c'était temps mieux! Il n'avait pas vraiment envie de la voir celle la! Et puis...Sawako était bien plus rayonnante a son gout! Elle lui demanda s'il était toujours en vie. Sa, surement, juste...épuiser, totalement k.o. Mais tant qu'elle serait la, il ferait son possible pour la voir, l'observer la regarder...presque l'espionner? Rien que d'y penser, il en rougis...bien sur, cela ne se voyait pas dans le noir.

-Toujours en vie oui...ma belle étoile...

Il soupira, Il avait certes dit la fin de sa phrase en murmurant, mais il avait murmurer fort dans un soupire heureux. Sawako l'avait peut être entendu, ce qui le fit rougir rien qu'en y repensant, heureusement qu'il faisait noir...ce serait encore plus embarrassant. Il se frotta les yeux et malgré le noir, il regardait Sawako, sa silhouette dessiner dans l'ombre. Elle était attirante, même dans le noir, c'était fou le pouvoir qu'avait les vampire sur les être humain, même lui en succombait dans son état. Mais...la c'était un peu différent.

-Qu'est-ce que tu attends pour me rejoindre? J'ai envie de dormir dans tes bras Sawako...

Il tendit ses bras vers Sawako comme un enfant. Il n'attendait que sa, que sa bien aimé vienne le rejoindre dans ses bras, peu importe, il voulait sentir sa présence du plus prêt possible maintenant qu'il l'avait rencontrer...cet ange descendu du ciel...mais il se doutait qu'elle allait appeler un médecin, elle l'avait dit tout à l'heure, elle allait surement le faire, il ne l'aurait donc pas tout de suite contre lui...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeVen 19 Mar - 0:09

Sawako regardait autour d'elle, tentant de se rappeler où se trouvait le téléphone, complètement perdue depuis tous ces incident qui se suivaient. Toutefois elle restait proche de Seiryo, même si elle n'avait plus vraiment à s'inquiéter de cela. Il lui répondit qu'il était toujours en vie, ce qui était toujours rassurant, puis il la qualifia de belle étoile...Elle ne s'était jamais vue de la sorte, c'était un peu génant.

- C'est bon à savoir...

Elle ne savait pas vraiment réagir, après tout il avait murmuré cela, peut-être qu'elle n'aurait pas dû l'entendre...Mais elle l'avait entendu, et c'était agréable comme sensation. Elle contsata qu'il était épuisé et trouva enfin le téléphone à ce moment. Elle voulut se lever pour aller le chercher, mais elle eut à peine fait quelques pas qu'elle fut interpelée par Seiryo, de façon si touchante. Elle se retourna pour le voir les bras tendus vers elle comme un enfant l'aurait fait.

Elle sourit timidement en le regardant avant de venir près de lui. Elle se posa à genou, près de son visage et baissa ses bras avant de déposer un baiser sur sa joue.

- D'abord le médecin, après les jeux dangereux...Tes côtes...

Oui, elle n'avait pas envie de le serrer un peu trop fort et lui casser une nouvelle côtes, elle ne voulait plus qu'il saigne, et surtout elle voulait l'avis précis d'un médecin sur ses blessures parce qu'elle n'y connaissait pas grand chose à part le stricte nécessaire... Elle soupira et posa un doigt sur ses lèvres.

- Mais après...Je...Je te promets de faire ce que tu veux...

Elle détourna en vitesse le visage et en profita pour aller chercher le téléphone, complètement génée par ce qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeVen 19 Mar - 22:22

Seiryo ricana un peu en silence, oui c'était bon à savoir qu'il soit en vie, d'ailleurs, c'était grâce à elle, à cette belle étoile.

-Je vais rester en vie...pour une seul personne...

Et cette personne c'était elle. Elle l'aurait surement compris, il n'avait pas besoin de le lui dire. Il en était sur, elle était bien intelligente, il pouvait le voir. Il soupira en al voyant chercher dans l'ombre le téléphone. Alors qu'il allait se prononcer en n'ayant deviner ce qu'elle cherchait, elle trouva le téléphone, mais elle fit à peine quelques pas qu'il lui adressa la parole.

Elle revenu près de lui, lui baissant les bras pour l'embrasser sur la joue. Il rougit et elle déposa un doigt sur ses lèvre après avoir répondu. Il lécha son doigt après l'avoir embrasser et parla quand même à travers son doigt.

-Les jeux dangereux?

Enfin, elle voulait d'abord appeler le médecin avant de l'approcher et de risquer de lui faire mal, ça, il l'avait compris et cela le touchait...Une vampire...douce...depuis combien de temps n'avait-il pas eu de douceur au fait? Et elle était si attentionnée...Il n'avait rien eu depuis la mort de ses parents...et encore, il n'avait jamais dit ce qu'il endurait à ses parents, leur cachant tout, gardant ce fardeau pour lui...mais elle, elle avait toujours su...sa changeait tout...c'était encore plus doux en y pensant, et cela s'accentuait avec les sentiments qu'il ressentait pour elle.

-De...de...de faire...tout ce que je veux?...La liste...est déjà...longue...


Il rougit fortement après sa phrase en pensant à tout ce qui lui venait en tête...mais la première chose qui lui vint en tête...c'était tout simplement elle...

-Je dois...déjà...le dire?...


Oui la liste était longue, le dire serait long, enfin, il trouvait...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeVen 19 Mar - 22:37

Les mots qu'il prononça la rassurèrent un peu, c'était agréable qu'il change d'opinion. Son désir de mourir l'avait tant choquée, elle se sentait mieux à présent, même si pour une seule personne était un peu...Déplacé? Ou plutôt bien vite dit!

- Vis d'abord pour toi, après on verra....

Elle avait vu le téléphone, mais elle était revenue près de lui. Il lècha son doigt et elle le regarda un peu étonnée avant de l'écouter parler. Elle secoua la tête, comme s'il faisait mine de ne pas comprendre. Pourtant elle était persuadée qu'il avait très bien compri où elle voulait en venir.

- Les jeux dangereux, être si près de la tentation de ce sang qui coule...

Elle prit le téléphone en lui promettant de faire tout ce qu'il voudrait et chercha dans celui-ci si le numéro du médecin n'était pas enregistré. En même temps elle écoutait au loin son coeur battre et ses mots, prononcés si timidement. Elle sourit et lui lança un bref regard.

- Tout, jusqu'au dernier souhait de la liste, je le ferai...

Il rougit, elle s'en doutait, le sang montait plus vite, c'était si agréable pour elle. Elle ne trouva pas le numéro du médecin mais ne dit rien, se contentant de se rappeler un numéro. Elle l'écouta distraitement en même temps et soupira.

- Attend au moins que le médecin soit passé....

Elle sourit et approcha le téléphone de son oreille. Ca sonnait, elle attendait une réponse, en le regardant.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeVen 19 Mar - 23:07

Elle disait que d'abord, vivre pour lui serait mieux et qu'après il fallait voir. Il secoua doucement la tête enf ermant les yeux, il n'était pas d'accord, et en plus, vivre pour elle lui serait surement bénéfique...Déjà que rien qu'en étant la, elle le rendait heureux...

-Vivre pour toi...c'est vivre pour moi également...

Il rougit encore dans le noir, cela ne se voyait pas, il était tout gêner...il n'avait pas l'habitude de dire ce genre de chose. Mais ce qu'il disait était vrai pour lui!

-Ce genre de jeu?...ce sang...le mien...il t'appartient maintenant...

C'était étrange de dire sa! Pourtant, avoir ses crocs dans son cou n'était pas si terrible que ça...Il n'avait pas sentit grand chose et il avait entendu Sawako boire son sang...avec une certaine joie, il avait pu le sentir alors si il pouvait lui faire plaisir avec, étant donner qu'il en faisait suffisamment pour combler le manque de sang...et l'abreuver...elle vivrait de lui en quelque sorte non?

-Vraiment tout?...

Il soupira, elle lui dit alors qu'il faudrait au moins attendre que le médecins soit passer. Il la regarda faire en silence impatient un peu à vrai dire. Il voulait qu'il vienne vite ce médecin...

-Qu'il vient vite...que je commence ma liste avant qu'il vienne...

Il soupira et pendant qu'elle appelait, il la regardait inttensement. Il n'avait pas spécialement envie de voir un médecin mais elle l'obligeait. Il soupirait et la regardait tendrement. Il voulait elle contre lui, il voulait l'inciter à venir. Il rougit et chuchota.

-J'ai envie de tes lèvres....

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeSam 20 Mar - 15:08

Elle soupira en l'écoutant. Il était encore plus tétu qu'il ne l'avait jamais été auparavant, d'après elle du moins. Elle secoua la tête.

- Au fond, du moment que tu vis ça me convient!

Elle sourit vaguement, continuant de réfléchir, de penser, d'imaginer des choses, en cherchant ce téléphone. Puis elle l'entendit parler, la questionner avant de répondre à sa propre question. Elle resta clouée sur place. Cette idée ne lui plaisait pas vraiment. Elle resta impassible, lui lançant juste un regard.

- Ton sang ne m'appartient pas...Arrête de parler de la sorte, une fois m'a suffit, tu dois reprendre des forces!

Elle secoua la tête, soupira à nouveau, les yeux au plafond un moment. Mais elle devait regarder après le numéro du médecin et elle dût regarder à nouveau le téléphone. Il reposa sa question, comme s'il craignait...QU'elle ne mente? Ou bien qu'il avait un doute.

- Je t'ai dit, absolument tout...

Mais bien sûr il devrait attendre, ce petit impatient. Mais il disait vouloir commencer sa liste avant que le médecin n'arrive. Elle sourit discrètement.

- Attend un peu...Il ne devrait pas tarder...

Elle composa le numéro, attendit que l'on réponde, toujours en l'observant, ne remarquant rien d'anormal. Elle soupira en l'écoutant, il murmura alors qu'elle attendait une réponse du médecin. Envie de ses lèvres....Elle ne voulait que son coeur, elle n'était pas spécialement adepte de la douceur...Bien qu'avec lui ce soit différent. Elle murmura, restant un peu à distance. En fait, elle voulait se laver les mains, pour être sûr que son don n'apparaîtrait pas soudainement.

- Patience...

A ce moment, on décrocha. Ce fut rapide, elle donna quelques brèves indications, une bagarre, Seiryo blessé à la maison, sans doute des côtes cassées et il avait perdu pas mal de sang à cause de quelques blessures. Il faudrait sans doute justifier les marques dans son cou, ce serait embêtant, mais elle pourrait toujours lui mentir qu'il n'y verrait que du feu.

Elle raccrocha, posa le téléphone et partit vers la cuisine pour se laver les mains au savon, assez frénétiquement. Elle était loin de lui, et pourtant si proche soudainement. C'était étrange, de pouvoir toucher à son fantasme. Elle se hâta de finir cela avant de revenir discrêtement près de lui.

Elle vint s'agenouiller près de lui et posa sa tête contre son coeur en s'y frottant doucement avant de lècher son cou là où elle l'avait mordu. Elle ne pouvait pas espérer que ses blessures ne disparaissent maintenant, il était trop fragile encore. Mais elle voulait vraiment prendre soin de lui.

- Tu veux bien...Que je reste comme ça jusqu'à ce que le médecin arrive?
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeSam 20 Mar - 18:46

Il souriait à cette femme, si vivre lui convenait, peu importe la façon? Dans ce cas, elle ne choisirait pas pour lui. Il voulait vivre pour elle à cause de tout ce qui était monter en lui. De plus, il lui devait la vie, elle lui appartenait en quelque sorte...

-Et si nous...

Il s'arrêta...interrompant net sa phrase avec un moment d'hésitation. Il ne savait pas si cela se faisait d ele dire ainsi...cela l'avait couper. Elle lui avait dit de ne pas parler de la sorte ensuite...Mais il lui devait la vie! Pour lui, c'était tout à fait normal de penser ainsi...il avait toujours penser différemment sur ce sujet! Normalement, si elle n'était pas intervenu, son temps se serrait arrêter! Elle l'avait rallonger, pour combien de temps? Peu importe, il aurait pu connaitre ce qu'il avait toujours voulu savoir, savoir d'où venait cette présence...pourquoi...enfin, tout en rapport avec elle! Mais maintenant, il n'avait que les yeux pointer sur elle, l'aimant pas dessus tout, mais se posant tout de même des questions.

-J'en reprend petit à petit...mais je compte bien te réserver quelques surprise...

Et oui, malgré le fait d'avoir servi de nourriture, il avait tout de même apprécier la façon dont elle l'avait mordu! Il comptait bien lui en faire profiter un maximum...il voulait tout lui donner. Ensuite, elle lui redit qu'elle ferait vraiment tout! Il rougit de plus belle pensant soudainement à des choses...il secoua la tête pour essayer de se les enlever, il y avait aussi tellement de chose qu'il voulait...soudainement...d'elle...lui et elle...tout l'envahissait...

-C'est...ça donne des envies particulière sa...tu ne devrais pas parler comme ça...je suis déjà...en train...

Il s'arrêta de nouveau à la fin de sa phrase, mais complètement rouge cette fois! Et le rouge ne disparaissait pas! Il restait, ila vait déjà réussi à parler...c'était pas mal. Il lui avait dit aussi qu'il la voulait, ses lèvres...mais elle répondit en chuchotant, ce qui était agréable, qu'il devrait attendre que le médecin soit la et qu'il devrait patienter pour sa.

Elle appela donc le médecin, dit le minimum de détail possible pour que le médecin se bouge et raccrocha. Elle vint ensuite vers lui, s'agenouille, lui lécha les marque qu'elle lui avait fait de ses dents sur son cou et posa sa tête contre son torse, en dessus de son cœur. Il rougit à nouveau, la sentant à nouveau contre lui. Il alla déposer ses deux mains dans ses cheveux lorsqu'elle lui demande si elle pouvait rester ainsi jusqu'à ce que le médecin arrive. Bien sur qu'elle pouvait! Quel question. Il sourit et lui caressait la tête de ses deux mains, remettant des mèches de cheveux en place en même temps...

-Bien sur que tu peux Sawako...tu pourras quand tu veux...

Il soupira...fermant les yeux. A peine les yeux fermer, qu'il n'arrivait plus à ouvrir les yeux. Et d'ailleurs, il fini par s'endormir, sans s'en rendre compte au bout de cinq minutes, les mains la tête de Sawako, dans ses cheveux, sur son visage...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeSam 20 Mar - 21:34

Elle pencha légèrement la tête de côté en l'écoutant. Pourquoi s'était-il si arrêté en pleine phrases? C'était étrange, ce "nous" qu'il venait de prononcer, elle était sûre que si son coeur battait comme le sien, comme celui d'un humain, il aurait raté un battement. Elle s'interrogeait.

- Si nous quoi?

Elle ne percevait qu'à peine son regard et se sentait un peu génée. Mais ce n'était pas désagréable. Elle lui dit que son sang ne lui appartenait pas et qu'il devait reprendre des forces. Il lui répondit qu'il lui réservait quelques surprises. Cela aussi l'intriguait. Quels genres de surprises pourrait-elle avoir à ce sujet. C'était étrange, très étrange ses attitudes, questions et réponses. Elle avait du mal à voir où il venait en venir.

- Des surprises? Contentes toi déjà de reprendre les forces perdues ce soir avant de prévoir ce genre de choses!


C'était un peu décontenançant, mais elle s'y faisait peu à peu, il avait toujours été comme ça. Elle répondit aux questions qui suivre, faisant monter à ses joues le rouge. Elle sentait le sang qui montait rapidement, son coeur qui battait. Elle eut un petit sourire, cynique et ironique, tendre aussi malgré son air démoniaque du moment.

Sa réflexion la fit encore plus sourire. Quel drôle de personnage était-il. Comme si elle allait se taire...C'était un jeux assez amusant. Peut-être abusait-elle un peu. Mais il était tellement adorable de la sorte.

- Ne pas parler comme ça? Penses-tu seulement que je vais te laisser me donner des conseils alors que je t'ai à ma merci...Je me demande...Ce que tu es déjà en train?

Il enchaina sur son désir de lèvres, elle insista sur sa patience après l'arrivée du médecin. Il ne releva pas, après tout elle avait eu raison. Elle appela le médecin, lui donna des indications revint auprès de lui. Elle lui demanda si elle pouvait rester comme ça.

Elle sentit alors ses mains dans ses cheveux, replacer quelques mèches tendrement. Elle ferma doucement les yeux en l'écoutant. Sa réponse la fit sourire, même si elle s'y était attendue. C'était toujours agréable de l'entedre de sa bouche?

- Merci...

Elle écouta son coeur battre, c'était une douce mélodie. Doucement, elle le sentit ralentir, il était calme, elle était sûre qu'il s'endormait, que doucement ses muscles se relachaient. Il ne poserait plus de questions, il allait se reposer jusqu'à ce que le médecin arrive. Et elle pourrait profiter, pour l'observer de plus près. Elle en sourit et soupira.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeSam 20 Mar - 22:17

Si nous quoi?...Oserait-il même le dire si elle le demandait comme maintenant? Il ne savait pas trop...mais il allait lui répondre, comment résister à l'une de ses demandes en plus? Il voyait qu'il ne pouvait s'empêcher de le lui dire.

-Et si nous...vivions ensss....semble...?

Il soupira, ne se sentant plus, enfin, il se sentait plus rouge que jamais, heureusement qu'il faisait noir, car sinon cela serait encore pire que ça. Il arrivait même pas à s'imaginer en fait. C'était même dur de la regarder, même s'il faisait noir, c'était difficile parce qu'il voyait sa silhouette dans l'ombre, une silhouette si parfaite en plus...et elle ne portait pas vraiment des vêtement large...rien qu'a cette idée, il détourna un peu la tête pour essayer de se calmer, mais il n'y arrivait pas, il était...obséder par Sawako?

Elle lui dit ensuite qu'il devrait se contenter de reprendre des forces avant de penser à ce genre de chose, mais il ne pouvait pas ne pas y penser, Sawako l'attirait tellement...elle l'intéressait plus qu'elle ne pouvait l'imaginer...il en était même tomber amoureux depuis des années sans s'en rendre compte, comme un destin déjà tracer. Il s'imaginait plein de chose, elle était une vampire, il y avait surement d'autre créature, plus incroyable que les autre, mais qui ne la dépasseront jamais...lui ne voyait qu'elle...juste elle et uniquement elle, il n'y avait qu'elle qui l'intéressait en ce monde. Depuis bien longtemps il ne s'était pas intéresser a ce point à quelque chose...l'amour faisait vraiment faire des choses incroyable...

Quoi qu'il en soit, sur le fait des surprise et de reprendre les forces, il lui fit tout simplement oui de la tête en tirant un peu la langue.

La suite le fit sourire, bien que les rougissement diminuait lentement, doucement mais surement. Oui c'est vrai, elle l'avait à sa merci! Mais elle fit comme pour sa phrase précédente qu'il n'avait pas terminée. De nouveau, il redevint rouge, peut-être même beaucoup plus que la fois précédente parce que cette fois cela concernait autre chose de bien plus déplacer...des choses que l'on ne disait pas à voix haute...c'était des choses...qui devraient être normalement assez discrète...mais elle le lui demandais et il essayait de résister de le lui dire...surtout sa!...Mais c'était difficile d'aller contre sa volontés...ses envies...et de cacher des choses à Sawako...

-Je...Je suis...en...tr....train...de penser...à des choses...toi...moi...enfin...c'est gênant...t'es si attirante et tu me dit sa...moi je craque...


Il s'arrêta net, cherchant dans sa silhouette ses yeux...alors que normalement, tout autre être humain aurait chercher à détourner le regard, lui ne cherchait que le sien...qui était si rouge...si beau...ressemblant au sien. Il n'y avait pas beaucoup de gens qui avaient les yeux rouge das ce monde...

Elle téléphona alors au médecin, s'était vite fait mais voila, elle vint contre lui posa sa tête sur son cœur et elle le remercia. Il finit aussi par s'endormir, la tenant contre lui, comme si il ne voulait pas qu'elle parte. Et pourtant, en plus...dans son sommeil, il prononça plusieurs fois son nom alors qu'elle devait attendre patiemment le médecin. D'ailleurs, il ne devrait pas tarder à arriver celui la, cela faisait quand même déjà un petit moment que Sawako avait téléphoner et puis elle lui avait aussi dit quelque détail de la bagarre...alors s'il ne voulait pas perdre un client, il devrait normalement se dépêcher.

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 16:06

Il répondit, sa phrase sans fin prit une tournure génante. Elle se sentait un peu perturbée mais ne pu que soupirer. Elle continuait de l'observer dans le noir.

- C'est comme si c'était déjà fait tu ne penses pas...

Les répliques s'enchainaient, pointées de loin silences avant qu'une autre vienne briser le silence. Mais finalement elle fut la plus forte et finit par obtenir ce qu'elle voulait, qu'il lui dise ce à quoi il pensait. Elle se mordilla les lèvres en soupirant. Oui, comme il disait, c'était génant, mais c'était...Naturel?

Elle ne savait pas trop où se mettre mais elle ne pouvait pas non plus nier que depuis le temps qu'elle l'observait, de nombreuses choses et envies lui étaient passées par la tête. Surtout lorsqu'il avait atteint la puberté, qu'on commençait à voir qu'il devnait un homme, toutes ces nuits à le regarder si tendrement...Oui elle aussi avait pensé à des choses bien génantes, mais la nature était ainsi.

- Craque donc...Ca ne me dérange pas, même si c'est génant...

Elle oublia alors de le regarder pour s'atteler à téléphoner au médecin, pourtant elle sentait qu'il cherchait son regard, c'était assez génant, enfin d'une certaine manière. Et donc elle put appeler le médecin avant d'aller se coller bien tendrement à lui, résistant à la tentation tant bien que mal.

Il la tenait, comme s'il craignait qu'elle parte, c'était si touchant pour elle. Elle l'entendit prononcer plusieurs fois son nom et sourit légèrement. Mais elle n'eut pas le temps de faire grand chose ni même de penser, le médecin venait de sonner à la porte, brisant ce petit moment où enfin elle pouvait être toute proche de lui.

Elle ferma un instant les yeux et soupira. Elle pouvait bien profiter encore quelques minutes, elle irait rapidement près de la porte à cause de son statut, au moins cela paraîtrait logique, elle ne pouvait pas arriver si vite près de la porte.

Doucement elle glissa ses mains sous les siennes pour les retirer de son visage et se releva. Elle le regarda tendrement, elle l'aurait bien embrasser, mais cette simple pensée lui brula la gorge, il n'était pas encore totalement soigné, son sang pouvait encore couler et elle ne voulait rien de toute cela. Mais elle parvint à se rassurer. Elle devait le réveiller, même s'il avait l'air si serein en cet instant.

Elle posa sa main sur sa joue et rapprocha ses lèvres de son oreilles pour y murmurer son nom. Au moins ce ne serait pas un réveil brutal, et elle espérait que le médecin ne s'impatienterait pas trop. Le temps semblait soudainement passer si vite à ses yeux. Etait-ce la soudaine peur de le perdre? Elle n'en savait rien, mais elle refusait de penser de la sorte.

- Seiryo...
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 19:00

Seiryo ne pouvait que sourire, oui, c'était déjà le cas, elle était la chez lui et elle avait accepter...mais lui voulait un petit peu plus que ensemble. Il soupira et la reprit une nouvelle fois...cette phrase, toujours rouge.

-Et...toujours ensemble?...A jamais?...


Il n'avait ensuite plus répondu à Sawako, enfin, plutôt répliquer. Mais il était fatiguer, il avait remarquer que parler devenait de plus en plus fatiguant alors pour pouvoir profiter d'elle, mieux valait économiser le peu d'énergie qu'il avait encore.

C'est ensuite qu'il lui dit la fin de sa deuxième phrase. Et sa réponse fut...des plus craquante...mais il était si fatiguer et avait mal partout, tellement, qu'il ena vait du mal à bouger et qu'il avait eu besoin de Sawako pour bouger. Alors craquer n'était pas le moment, même si l'envie était la, il devait s'abstenir...

-Je crois pas que c'est le moment...mais...plus tard...je risque bien...

Il s'était endormit avec Sawako coller à lui tendrement bien qu'il retenait sa tête contre lui comme par peur de le perdre. Mais bon, il sentit bien à un moment qu'il avait enlever ses mains de sa tête, doucement pour ne pas le réveiller. Il n'entendu pas le médecin sonner à la porte, mais Sawako venait chuchoter son nom à son oreille doucement pour le réveiller en douceur. Il frissonne tout d'abord avant de faire des petit bruit, comme un enfant qui se réveillait. C'était si doux d'entendre sa voix chuchoter par Sawako dans son oreille. Doucement il ouvrit les yeux et il tourna les yeux en sa direction. Elle dit encore une fois son nom. Il en sourit et rougit même un peu avant de soupirer.

-Oui Sawako?...

Il eut à peine le temps de dire son nom pour lui demander ce qu'ils e passait que le médecin ressona une nouvelle fois. Il soupira et compris toutd e suite qui c'est qui sonnait. Il profita que Sawako soit prêt de son oreille pour tourner la tête et lui embrasser la joue.

-Le médecin hein?...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 19:37

Elle sourit en l'écoutant, à croire qu'il n'avait pas compri où elle voulait en venir. Ou bien cherchait-il à se rassurer en lui redemandant. sawako lui répondrait toujours de la même façon à sa question.

- C'est déjà le cas pour moi...Je suis toujours là, je le serais toujours...Ensemble aussi..Si tu le veux...

Elle hésitait entre chaque morceau de phrase, mais finalement, cela sortait tout seul, après tout ça faisait partie de ses désirs. Elle parvint même à sourire tendrement. Et comme on passa sur le sujet plus que génant, il répondit à sa remarque de façon bien tristement fatiguée. Mais Sawako n'en fut pas triste, offusquée ou quoi que ce soit d'autre. Au contraire, elle était heureuse qu'il admette qu'il n'était pas en forme pour le moment, même si ce n'était pas dit aussi clairement.

Mais bien sûr il ne se contenta pas de dire que ce n'était pas pour maintenant, il en rajouta une petite couche fort bien révélatrice qui fit frissoner légèrement Sawako.

- Plus tard...On n'y est pas encore...

Elle se lècha les lèvres doucement avant d'essayer de balayer toutes ces idées un peu déplacées dans les circonstances actuelles. Se coucher auprès de lui avec de telles pensées tandis qu'il se reposait, blessé, c'était un peu...étrange. Mais ça pouvait aussi être excitant après tout. Enfin, chacun avait son point de vue à son sujet, peut-être était-ce une part vampirique qui lui restait.

Mais elle n'eut pas le temps de profiter autant qu'elle l'aurait voulu. Elle dût réveiller doucement Seiryo. En l'entendant faire des petits bruits, comme un enfant, elle ne put s'empêcher de sourire en soufflant doucement sur ses joues. Elle put voir un léger sourire sur ses lèvres et l'entendre soupirer. Il était si adorable.

Lorsqu'il lui demanda ce qu'il y avait, elle n'eut pas le temps de répondre, on resonna à la porte. A son soupire, elle savait qu'il avait compri. Mais comme si ça ne suffisait pas, elle déposa un baiser sur sa joue avant de lui demander confirmation. Sawako ferma un peu les yeux avant de sourire?

- Oui le médecin. Je vais aller ouvrir...

Et comme de fait, elle se leva et se précipita vers la porte sans un bruit pour lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 20:34

Alors Seiryo allait vivre éternellement avec elle? Il en était heureux parce qu'après tout, c'est ce qu'il voulait!

-Alors tu vas me transformer?...


Seiryo soupira encore rouge, plus tard, il le voudrait, c'était sur et certain.

-Sa fait un petit moment que j'ai envie...ne crois pas qu'elle va disparaitre comme sa...ma chérie...

Il sétait endormie parce qu'il était trop crever mais fut réveiller par Sawako par la suite parce que le médecin venait de sonner et qu'il n'avait rien entendu. Reviller par les chuchotement de Sawako...il adorait, il aimait. Le médecin résonna une nouvelle fois et Sawako alla cette fois ouvrir. Le médecin la salua en chuchotant et se dépêcha d'entrer. L'entrée était en face du salon, c'était pas bien compliquer de voir un jeune homme étaler sur le canapé...Il se dirigea donc vers Seiryo en se dépêchant un minimum.

Il alluma la lumière, ce qui était désagréable. Seiryo ferma les yeux immédiatement habituer au noir. Il ronchonna même un peu et le médecin ouvrit son sac pour y sortir quelque petit instrument. Il écouta le cœur de Seiryo pour savoir s'il n'y avait rien d'anormal de ce coter la puis, il commença à toucher ses cotes après avoir remonter un peu son haut.

Il les toucha et fit un petite grimace.

-Une côte semble avoir reçu un bon cou, mais elle n'est pas casser sinon il hurlerait de douleur...c'est juste enfler autour...

Il soupira et puis soudainement, il regarda son cou en voyant deux marques visible...il se demandait ce que c'était et allait même les toucher. Seiryo fit reculer sa main d'une crête à peine il eut effleurer la morsure que lui avait fait Sawako.

-Ne toucher pas à sa!! Ce n'est rien! C'est juste un tatouage pas besoin de vérifier!

Le médecin soupira et Seiryo cacha les marque avec son col en soupirant un peu contrarier. Il ne voulait pas que quelqu'un découvre le secret de Sawako...ce serait plus qu'embêtant! Il continua de l'examiner. Il désinfecta les blessures qu'ila vait avant de les panser proprement. Il se tourna ensuite vers Sawako en soupirant.

-Il va s'en remettre...juste du repos c'est tout, je vous enverrai la note...

Il rangea ses affaire et commença à partir. Seiryo regarda Sawako en soupira et sourit. Il lui prit la main et cette fois, il la tira contre lui pour qu'elle se retrouve entièerement sur lui, bien coller et il la serra bien fortement.

-Maintenant...je peux me permettre de craquer...

Il soupira et alla lécher son cou tendrement pour l'embrasser, déposer une multitude de baiser dessus. Il allait profiter d'avoir dormit un peu pour profiter d'elle...de lui montrer qu'il l'aimait, que c'était vraiment d el'amour et pas ce qu'il pensait...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 20:54

Elle l'écouta un peu surprise et dépitée. C'était une drôle d'idée que de vouloir devenir un monstre comme elle, mais c'est vrai que s'il n'en était pas il finirait par mourir de vieillesse et elle de désespoir.

- C'est...vraiment ce que tu souhaites?

Lorsqu'elle entendit sa réponse quant à son envie, elle était très génée par ses propos, elle détourna légèrement le visage. Il dit que cela faisait un petit moment, mais lui ne se rendait pas compte que pour elle cela faisait des années...Elle aurait bien rougit si elle avait pu. De plus, il employa un terme affectif soudainement, c'était un peu génant aussi si soudainement. Mais cela sonnait si bien et doux dans sa bouche.

- Et toi...Ne t'imagine pas que je vais te laisser t'en tirer à si bon compte...

C'était évident qu'elle allait lui sauter dessus, le dévorer jusqu'à la dernière miette...C'était génant d'imaginer tout cela, elle en avait chaud. Mais trève de coquineries, il était épuisé, il dormit. Et le médecin arriva, elle le réveilla avant d'aller ouvrir la porte.

Il la salua, elle-même le salua par politesse et l'invita à entrer voir Seiryo. Lorsqu'il alluma la lumière, elle détourna légèrement le visage, les bras croisés contre sa poitrine. C'était la première fois qu'on pouvait la voir clairement à la lumière. Ses yeux devaient s'y adapter et devinrent un instant noirs avant de reprendre leur teinte rougeoyante.

Elle écouta bien sagement ce que dit le médecin en observant Seiryo, encore plus attirant sous cette lumière. Il avait un petit quelque chose de magique que n'avaient pas les autres....Une odeur si attirante, un regard...

Elle se sentit partir dans un délir fantasmique et secoua légèrement la tête juste à temps pour se rendre compte que le médecin s'apprêtait à toucher les marques qu'elle avait laissée...Elle n'eut le temps de rien, Seiryo avait balayé sa main d'un coup en affirmant qu'il s'agissait d'un tatouage. Sawako baissa un peu les yeux. C'était un peu triste de lui avoir fait cela, mais elle n'avait pas été assez forte sur le coup.

Elle avait eu de la chance qu'il soit si compréhensif. Elle le vit cacher les marques et suivit les gestes du médecin d'un regard attentif, même plus que cela, vraiment très minutieux. Finalement il se retourna vers elle et Sawako lui fit un sourire ravageur en l'écoutant, pour tromper les apparences.

- Très bien, je veillerai à cela docteur, merci beaucoup...

Il partit et elle s'apprêtait à le racompagner jusqu'à la porte mais Seiryo la prit par la main et l'attira contre lui. Elle se retint de tomber comme une masse sur lui et le dévisagea un peu stupéfaite.

- Seiryo, tu...

Il dit qu'il pouvait maintenant craquer, et elle détourna légèrement le visage. Elle ne put rien répondre à cela, il commençait déjà à l'émbrasser de façon plus qu'agréable. Elle ferma les yeux et le laissa faire en soupirant. Ce n'était pas désagréable, au contraire, elle avait attendu celà des années.

- Tu devais te reposer mais...

Elle soupira de plus belle mais finalement glissa sa main dans son dos en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 22:28

S'il voulait vivre éternité avec elle, il faudrait bien qu'il soit transformer comme elle pour non? Seiryo le voulait...il ne voulait jamais la quitter, il voulait vivre éternellement avec elle, il l'aimait...c'était déjà un amour fou juste pour elle...

-Oui Sawako...je veux vivre l'eterniter avec toi...

Puis il sourit, s'en tirer à si bon compte? Qui sait, elle avait tous les droit sur lui de toute façon, il s'était fait sienne et sa personne ne pourra le changer.

-Qui sait...

Il lui tira la langue et plus tard il s'endormit, se laissant aller à dire son nom durant son sommeil mais fut réveiller par Sawako tut en douceur pour lui dire que le médecin était arriver. Elle alla ouvrir et le laissa entrer. Celui ci s'était vite diriger vers Seiryo pour le soigner comme il se doit, même si il avait failli mettre les main sur la morsure de Sawako, mais il le lui avait empêcher, il ne voulait pas que l'on sache...c'était normal après tout non?

Il partit ensuite en leur disant qu'il enverrai la note. Sawako voulu le raccompagner à la porte mais Seiryo l'avait attraper par le bras pour l'attirer contre lui, la coller à lui. Elle dit son nom s'arrêtant dans sa phrase des qu'il commença à lui embrasser le. Il soupirait, il allait en profiter un maximum, même si il allait l'avoir pour l'eterniter...il voudrait toujours en profiter. Il soupira et la regarda un instant quand elle lui dit qu'il devrait se reposer.

-Après Sawako...je tiens pas la...on ira se reposer ensemble d'accord?...

Il soupire et une main se balada sur son dos, d'abord au niveau des épaules, mais celle-ci descendit petit à petit vers le bas de son dos. Ses lèvres remontèrent le long de son cou pour atteindre son oreille et soupira tendrement juste devant.

-Sawako...j'ai envie de toi...

Il le dit en chuchotant puis lui mordilla le lobe. Il frotta ensuite son visage au sien et il déposa ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser tendrement. Sa main qui glissait le long de son dos se faufila soudainement sous les habit de Sawako pour aller caresser sa peau sensuellement et remonter en même temps le haut qu'elle portait.

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 22:49

Elle baissa les yeux et soupira. Elle avait déjà vu des transformation, elle savait ce que c'était, et même si elle voulait vivre l'éternité avec lui autant que lui, elle n'aurait pas vraiment le choix.

- Très bien...Mais...C'est...Très douloureux...

Elle ne releva pas sa remarque sur ce qu'elle venait de dire, c'était sans doute mieèux, les idées se lançaient dans sa tête, c'était déjà assez dur de les balayer alors si elle réagissait au moindre de ses mots...

Elle soupira en le voyant lui tirer la langue. Puis il se reposa avant que le médecin n'arrive. Tout se passa rapidement, son entrée, l'oscultation, la morsure que Seiryo cacha, l'annonce de la note et ses conseils...Puis la façon dont Seiryo l'attira contre lui.

Elle ne put s'empêcher de soupirer, mais différement des autres fois. C'était un soupir un peu géné et sensuel aussi, plein d'envie. Elle lui rappela qu'il devait se reposer, mais elle n'en avait pas plus envie que lui, de toute façon...Elle soupira en l'écoutant parler et sourit tendrement, frissonant légèrement.

- Ha oui, après....

Sa main restait sous son dos tendrement tandis que Seiryo baladait la sienne. Elle continuait de tendre son cou alors qu'il remontait vers son oreille pour y murmurer son envie. Elle se mordilla les lèvres en souriant de plus belle.

- Ha oui?

Ses gestes étaient si doux et sensuels, elle avait du mal à résister, elle voulait tellement...Et puis il l'embrassa, glissant sa main sous ses vêtements pour remonter le haut. Doucement elle fit de même, bien qu'elle aurait préfé lui arracher directement pour en profiter plus vite. Mais à ce train elle se doutait qu'il faudrait lui refaire une garde robe complète très rapidement. Alors elle le caressait tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeDim 21 Mar - 23:24

Elle avait donc accepter de le transformer? Tant mieux parce que c'était ce qu'il voulait. Même si c'était douloureux, il l'aurait pour l'eterniter et sa, il n'y avait rien de plus doux...

-Douloureux?...mais tu seras la l'eterniter pour me donner de la douceur hein? Transforme moi la prochaine fois s'il te plait...

Il sourit et lui fit un petit clin d'œil. Elle ne devrait pas s'inquiéter de la sorte, si c'était douloureux, ce n'était qu'un petit moment à passer qui était déplaisant.

Le médecin arriva ensuite, après qu'ils e soit un peu reposer. Il fit vite sa visite médical, de façon express. C'était temps mieux car comme ça, il pourrait profiter de Sawako. D'ailleurs, c'est ce qu'il fit lorsqu'il l'attrapa par le bras pour l'attirer contre lui.

Il continua de l'embrasse lorsque Sawako répondit que oui, après il pourrait se reposer. Alors il en profita pour continuer et de passer sa man sous son haut si moulant à la fois...le remontant déjà.

-Oui Sawako...j'ai envie de te faire...

Il soupira et se laissa aller à son excitation déjà bien grande. Il remonta entièrement son haut alors qu'elle faisait pareil et attendit, ne l'embrassant pas, qu'elle lui enelve son haut pour reprendre l'attaque de ses lèvres si douce. En attendant, il glissa ses mains sur son sous vêtement pour le retirer...et dévoiler tout le haut de son corps ainsi. Il rougit et soupira tendrement.

-Sawako...je veux te donner tout ce que tu désirs...réaliser tout tes souhaits...

Il rougit de plus belle et descendit une main le long de son dos nu, la touchant des bout des doigts. Doucement, il se rapprocha des autre forme, de son intimiter en même temps. Et de l'autre, il caressait son visage en la regardant dans les yeux, remplit d'amour, de sentiment pour elle. Il lui dit même, sans un mot, je t'aime avec ses lèvres...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeLun 22 Mar - 10:36

A sa réponse, elle détourna le regard. Il ne pouvait pas comprendre, elle avait déjà vu, elle savait... Et cette idée ne lui plaisait pas. Mais si elle voulait son éternité avec lui...Elle n'avait pas le choix.

- Très bien...Mais...Pas la prochaine fois Seiryo...Laisse-moi un peu de temps...S'il te plait.

Oui, il ne s'agissait pas d'une douleur qui venait puis disparaissait, ce n'était pas une douleur supportable, elle était telle que la majorité demandait à mourir de suite pour ne plus rien sentir. Elle voulait le préparer, comme elle le pouvait, même si c'était compliqué. Ses côtes, ce n'était rien à côté de ce qui l'attendait... Et même son clin d'oeil ne suffirait pas à la calmer à ce sujet.

Il y eut après la visite du médecin, rapide, ses conseils, bref, et finalement Seirio qui l'attira contre lui, laissant venir un long soupir. Mais pas un soupir de dépit, un soupire sensuel et doux, plein de désir malgré son semblant de réticence qui cachait bien son jeu.


Elle lui laissait son cou, c'était une agréable sensation qu'il lui procurait là. Jamais personne n'avait approché son cou, et encore moins dans ce but. Mais elle était tout en confiance avec lui, elle répondait à ses désirs. Et elle frissona, sentant ses mains sur son corps. Elle l'écouta, n'eut pas besoin d'entendre la suite qui ne venait pas pour comprendre...Elle aussi le voulait, cela faisait si longtemps...

- Fais...Fais-le Seiryo....

Elle frissona de plus belle lorsqu'il remonta son haut et en profita pour lui enlever le sien délicatement. Tout était fait pour que cela reste doux, non plus seulement pour ne pas le blesser, mais bien parce qu'elle voulait goûter à la douceur...

Il en profita pour glisser ses mains sous son sous-vêtement, révélant sa poitrine. Doucement, elle passa sa main sur son visage et lui lança un regard plein de désir. Elle l'écouta parler avec une attention toute particulière, frôlant doucement ses lèvres.

- Donne moi...Donne moi de la vie...C'est ce que je veux....

Elle le vit rougir, soupira et frissona en sentant à peine le bout de ses doigts dans son dos. Des frissons, des milliers de frissons ne cessaient de l'envahir, lui donnant plus que j'amais l'envie de gouter à son corps. C'était si agréable.

Elle frotta tendrement son visage à sa main tandis qu'elle sentaiy ses mains se rapprochait du lieu de tous les vices et désirs. Elle se mordilla légèrement la lèvres, laissant le sang couler avant de le lècher. Elle put voir ses mots sur ses lèvres et y poser les siennes doucement, y passa la langue et soupira. Sa main commençait déjà à glisser vers son pantalon, très doucement, en profitant de chaque partie qu'elle touchait si sensuellement et avec douceur. Elle aimait sa peau, la sentir contre elle comme ça....Elle ferma doucement les yeux pour s'en impregner.

- Je te veux de suite..Seiryo...
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeLun 22 Mar - 22:22

Seiryo devrait donc attendre?...Peu importe, il était bien déterminer à vivre éternellement avec elle, il voulait y passer!

-Comme tu veux Sawako...

Il sourit, il pensait bien que ce n'était pas de tout repos et Sawako ne lui demandait surement pas un peu de temps pour rien. Mais il l'avait décider, il ne voulait pas vieillir alors que elle, elle resterait éternellement jeune...non

Le médecin fit son entrer et ne resta pas bien longtemps. Une fois parti, il attira donc Sawako sur lui pour la retenir et lui dire que maintenant il pouvait craquer, qu'ila vait envie de lui faire l'amour. Tout rouge, il n'avait pas fini sa phrase et Sawako avait tout simplement compris ce qu'il voulait, lui répondant de le faire. Alors sans hésiter, il fit oui de la tête et il remonta son haut doucement touchant sa peau du bout des doigts.

Elle fit de même avec son haut, l'enlevant avec douceur, il ne pouvait que le remarquer et cela le fit plaisir. Elle le regardait d'une façon si irrésistible...alors qu'ilv enait de lui enlever son sous vêtement en tenant son visage entre ses mains...Puis elle frôla ses lèvres doucement. C'était si tendre et si doux. Puis, il y eut cette phrase, cette phrase qui le fit rougir et qui le fit la regarder d'une façon toute particulière. Lui donner de la vie? C'était si inattendu et si soudain, si tôt...enfin, ce l'était surement pour lui, pas pour elle...mais Il voulait lui donner tout ce qu'elle désirait...et cette demande était assez spécial, d'autant plus, qu'il n'était pas contre du tout, au contraire, il voulait le lui donner, il le voulait lui aussi.

-Sawako...je le veux...


Il descendit alors sa main sur le bas de son dos en longeant tendrement, sensuellement son corps. Un corps qui était si parfait...un corps qui appartenait à l'être qu'il aimait. Elle caressait son visage et elle lécha ses lèvres tendrement des siennes. Il sentait un gout de sang, c'était surement le sien, mais peu importe, il n'était pas désagréable. Doucement, il sentit la main de Sawako descendre également vers l'endroit qui serait source de tout désir...de plus, sa phrase l'excita d'autant plus, elle le voulait de suite. Il rougit et rapprocha ses lèvres de son oreille pour y chuchoter.

-Moi aussi Sawako...


Doucement, il attrapa le bas qui l'habillait encore et baissait tout en même temps, pantalon moulant et petite culotte en même temps...presser, tout exciter de vouloir lui donner tout ce qu'elle désir. D'ailleurs, il s'empressa même de lui enlever vite pour qu'elle se retrouve nu face à lui. Il en rougissait, gainer. D'ailleurs, il ne pu s'empêcher d'inviter lui mémé sa main à passer sur ses fesses, faire le tour de sa taille pour aller toucher son intimité...la caresser tendrement, l'exciter d'avantage...

-Sawako...c'est...ma première fois...

Il devint tout rouge en la regardant, cherchant son regard bien rouge ou il se sentait bien dedans. Continuant de caresser son si beau et doux visage.

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeVen 26 Mar - 20:01

Seiryo se plierait donc à ses règles avant de devenir un vampire, elle aimait mieux ça, bien que les idées lui trottaient dans la tête. Mais pour elle le sujet était clos, ils auraient bien d'autres occasions d'en discuter, c'était important qu'il en sache le plus possible avant d'entrer dans ce monde.

Au bout du compte le médecin put dire qu'il aurait juste besoin de repos et préciser qu'il enverrait la note plus tard. Mais de repos il n'y aurait pas, parce que Seiryo avait autant d'envie que Sawako. Il l'attira, elle se laissa faire, l'incitant à aller plus loin dans ses envies.

Lentement ils s'effleuraient pour se déshabiller, se caressant au passage d'une façon sensuelle et bien amoureuse. Frôlant ses lèvres avec envie, maintenant qu'elle lui avait enlevé son haut. Elle lui demanda une chose dont elle avait envie depuis un moment, un désir inavoué, un désir sans doute mauvais aux yeux des autres, un désir de mère....

Elle le regarda rougir, un peu génée, mais ne dit rien. Il devait être assez troublé par ses propos, elle ne voulait pas qu'il soit encore plus géné...Mais il rétorqua qu'il le voulait. Surprise se sa réponse, elle continua cependant ses caresses en le regardant amoureusement et de lècher ses lèvres tendrement. Elle ne souhaitait rien répondre, elle savait qu'elle aurait ce qu'elle voulait, et c'était le plus important.

La main de Seiryo longeait son dos jusqu'en bas, elle ne pouvait retenir aucun des frissons qui l'envahissait. Ces frissons la poussaient à glisser sa main vers son membre, la source de tous les désirs. Mais elle le voulait de suite, impatiente, ce qui fit rougir Seiryo. Elle sourit et l'écouta murmurer à son oreille que lui aussi. Rien que de le savoir, son envie monta encore plus, il était vraiment irresistible.

- Vite...Seiryo....Ca fait si longtemps...

Elle le sentit lui enlever ce qui restait et elle glissa sa main dans son pantalon, sentant son membre déjà bien dur. Elle se mordilla à nouveau les lèvres et laissa un soupire lui échapper lorsqu'il alla caresser son intimité. Elle l'écouta avouer que c'était sa première fois et elle sourit. Sa main libre caressa tendrement son visage et elle lui sourit, plongeant son regard sang dans le sien.

- Je sais...Moi aussi....

Elle le regardait rougir en souriant amoureusement, un sourire doux et exprimant bien son désir. N'y tenant plus, elle lui défit son pantalon pour le lui enlever. Elle reprit quelques baisers dans son cou, le lèchant un peu parfois, mais faisant preuve d'une extrême douceur.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeSam 27 Mar - 19:18

Il caressait Sawako en effleurant du bout des doigt en la déshabillant doucement, révélant sa peau si douce et son magnifique corps. Leur lèvres se frôlaient de façon...ça lui donnait encore plus envie. Il sortait doucement sa langue pour aller faire de petite léchouille sur les lèvres de Sawako, tout tendrement à une lente vitesse pour bien les lécher.

Elle lui avait demander une chose bien particulière et inhabituelle à vrai dire. Lui donner de la vie alors que lui ne la connaissait à peine? Mais comment lui refuser une telle chose et aller à l'encontre de ses sentiments?...C'était tout à fait impossible, et puis, le faire d'être père...cela ne le dérangerai pas, au contraire, il le voulait même! Il le voulait jute avec elle! Il n'avait pas de doute non plus en l'amour qu'elle lui portait, après tout, cela faisait si longtemps qu'elle l'observait en cachette et que lui l'avait senti sans savoir ce que ou qui c'était...Et pourtant, ce qu'il ressentait de cette présence n'avait jamais été un problème...au contraire, cela l'avait toujours attirer d'une certaine façon...

Elle ne répondit rien, resta muette en se contentant de le regarder amoureusement. Seiryo fit un sourire comme il ena vait jamais fait...heureux et amoureux.

Alors qu'il glissait sa main vers le bas du corps de Sawako pour lui enlever ce qui lui restait, afin qu'elle se retrouve complètement nue en face de lui, elle, descendait sa main en direction de son pantalon. Lui rappelant qu'elle le voulait vite, que cela faisait si longtemps...si longtemps qu'elle le voulait?...le faire ensemble?...Seiryo devint encore pus rouge et ne répondit rien, restant muet et se contentant d'enlever son bas assez rapidement. Quant à elle, elle glissa sa main dans son pantalon pour aller toucher son membre bien dur, la source de ce qu'ils souhaitaient, indispensable pour avoir de la vie dans leur vie...des enfants. Il était aller toucher son intimiter pour la caresser tendrement. Elle se mordi les lèvres pour ensuite soupirer. Il sourit, ayant très envie. Elle caressait son visage pour lui dire que pour elle aussi c'était la première fois...il rougit de plus belle, parce qu'il serait le premier à la toucher de cette façon? Le premier à être tout à elle?...C'était gênant.

Il se rapprocha encore un peu d'elle, pour murmure devant ses lèvres en la regardant dans ses yeux sanglant et si attirant...de magnifique rubis...

-Sawako...prend moi...n'attend plus, je suis tout à toi...pour toujours.


Il rougit et posa ses lèvres tout de suite sur celle de Sawako après lui avoir dit cette phrase gênante. De plus, il prit son membre en main pour al diriger vers l'intimiter de Sawako. Doucement, il y frotta le bout de son membre dessus, doucement, il releva un peu son bassin pour faire pénétrer le devant en elle...Il avait tellement envie...

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sawako
Princesse vampirique
Sawako

Féminin Nombre de messages : 242
Age : 28
Race : Vampirique
Réputation : 0
Points : 200
Date d'inscription : 23/01/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeLun 29 Mar - 18:52

Sawako se laissait envahir par les sensations, ne prêtant plus attention même aux gestes, leur ordre, ni ses paroles qui malgré leur sens ne semblaient plus en avoir. Il n'y avait plus que le désir, de plus en plus fort, passioné, intense. Un désir comme il en existait peu, comme elle n'en avait jamais eu si ce n'est la possession de son coeur et de son sang si attirant....Et bientôt elle se retrouva nue face à lui, dépourvue de toute arme, révélée au grand jour sous ses yeux humains. Et lui face à elle, frêle humain qu'elle chérissait tant. Enfin elle pouvait voir ce corps qu'elle avait vu de si loin, de plus près à présent. Elle allait pouvoir le découvrir, sous tous les angles, profiter de chaque cicatrice, chaque petit détail même insignifiant pour encore mieux s'impregner de lui.

Ses mots, bien qu'ils n'avaient plus le même sens alors qu'elle les entendait à peine, eurent un impact considérable sur la suite. Elle se laissait aller à son désir, s'enivrait de ses gestes et caresses en espérant que vienne le moment ou enfin il lui donnerait la vie. Et ce désir se faisait de plus en plus fort, depuis le temps qu'elle avait attendu. Et elle avait attendu vraiment longtemps, elle avait espéré très longtemps pouvoir tenir entre ses mains un être aussi pur provenant de cet homme qui l'avait hypnotisé sans même le savoir

L'idée même qu'il soit en elle, c'était comme un rêve qui lui avait parut au départ impossible, mais à présent...A présent ils allaient être unis dans cet acte, scellant ses sentiments pour lui. Et de savoir qu'il ressentait la même chose, c'était divin et extraordinaire, plus à ses yeux même que le fait qu'il existait une race dite supérieure et cacchée dans l'ombre. Chaque mot qu'ils avaient partagés depuis qu'elle l'avait sauvé étaient gravés en sa mémoire, parce qu'ils lui avaient donné un espoir, un désir, un soulagement aussi....Elle voulait qu'ils soient faits l'un pour l'autre, et ils l'étaient c'était une évidence.

Doucement elle frissona, il ne lui avait même pas laissé le temps de répondre quoi que ce soit à ce qu'il venait de dire. Au lieu de cela, il l'embrassa, rapprocha l'objet du vice pour qu'il caresse son intimité, y pénètre légèrement. Doucement, elle mordilla ses lèvres avant de les lècher. Il était doux et tendre, elle même se sentait tout autre auprès de lui, ainsi collée.

Elle voulait qu'il y soit vite, mais d'un autre côté elle souhaitait profiter de cet instant. Elle le laissa prendre le temps de le faire entrer complètement, appuya un peu pour le faire glisser en elle avec délicatesse et lui faciliter la tâche, lui montrer son envie. Elle caressa aussi son visage, toujours plus tendrement, profitant de ses douces lèvres. Elle le savait un peu fragilisé, mais ce n'était pas spécialement cela qui la faisait agir aussi délicatement, c'était...l'amour qu'elle ressentait pour lui.

Ainsi son membre s'insinua lentement en elle pour y être complètement, bien au fond. Et Sawako continua ses douces caresses, sur son visage, glissa le long de ses épaules, profita de son torse et ses bras....Tous ses sentiments coulaient en elle si rapidement, si fortement qu'elle ne pouvait pas ne pas les montrer, les exprimer. Que n'aurait-elle pas fait pour entendre à nouveau son doux je t'aime à l'oreille, pour lui redire à son tour....Elle voulait qu'il le ressente, vraiment. Doucement, elle se laissa complètement aller, remonta légèrement le long de son membre en soupirant. C'était si doux en elle....
Revenir en haut Aller en bas
http://vampires-world.meilleurforum.com
Seiryo Saïgo
Humain
Seiryo Saïgo

Nombre de messages : 142
Age : 28
Race : Humain
Réputation : 0
Points : 152
Date d'inscription : 11/07/2009

Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitimeLun 29 Mar - 21:41

Seiryo ne lui avait pas laisser le temps de répondre qu'il posa ses lèvres sur celles de Sawako pour l'embrasser et apprécier ses douces lèvres de vampire. Ses douce lèvres avait déjà gouter à son sang et toucher sa peau bien avant qu'il ne l'embrasse pour la première fois, et depuis ce moment, il savait qu'elle étaient agréable, douce et pleine d'amour pour lui.

En même temps, il avait rapprocher leurs intimitées pour que le sien puisse caresser celui de Sawako et doucement y pénétrer, juste le haut pour l'inciter à y aller, pour lui montrer qu'il n'arrivait plus à attendre, qu'il ne lui résistait plus.

Doucement, Sawako le fit pénétrer plus en profondeur, allant d eplus en plus profond, sentant son intimitée s'ouvrir au fur et a mesure qu'il entrait en elle. C'était doux, et cela l'envahissait d'agréable sensation, comme si cela s'ouvrait pour lui juste pour qu'il soit dedans...doucement il se sentait de plus en plus exciter, doucement, une de ses mains glissaient vers ses fesses en la frôlant du bout des doigts. Et l'autre, remonta doucement en direction de sa poitrine, caressant ses cote avec douceur tendresse et sensualité

Doucement, il faufila sa langue entre les lèvres de Sawako pour aller à la rencontre de sa langue et de commencer à tourner autour. Et lorsqu'elle le fit entrer entièrement en elle, jusqu'au fond, il attrapa d'une main, d'un façon sauvage, ses fesses pour les serrer à pleine main, tout exciter et de l'autre, il commença à masser sa poitrine tendrement.

Puis, elle remonta légèrement le long de son membre et en l'entendant soupirer, il ne put s'empêcher d'aller toucher ses crocs avec sa langue, de risquer à s'y frotter tendrement. Cela lui faisait tant d'effet d elui faire l'amour, a celle qu'il aimait pour lui donner de la vie. Même si pour lui il ne l'avait vu que très peu, il se sentait plus lié à elle qu'il avait fréquenter d'école...c'était inexplicable, mais il se sentait lié à elle, et pas pour toujours, juste pour l'eterniter.

_________________
_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Seiryo, la maison Empty
MessageSujet: Re: Seiryo, la maison   Seiryo, la maison Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Seiryo, la maison
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire's world :: Forum :: Ville de Cologne :: Zone résidentielle-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser